Pondělí, 22. květen 2017. Svátek má Emil

l'histoire de Šlapanice

Taille du texte

Origine du nom de Šlapanice

Selon le nom en vieux tchèque šlapan - passif du verbe „fouler“, Šlapanic en tant que descendant de Šlapan, pluriel de Šlapanice en tant que village des gens de Šlapan. La plus ancienne remarque sur Šlapanice indique le nom de Johannes Plebanus de Zlapanicz. En langue étrangère, le plus souvent dans les textes latins, on trouve Slapanicz ou Lapanicz, dans les textes allemands on peut rencontrer Schlappanitz, sous le protectorat de Bohême-Moravie - Lapanz.

 

Topographie

Šlapanice, y compris la localité de Bedřichovice, est situé dans la partie est du district de Brno-venkov (Brno-province), en contact direct avec le territoire de la ville de Brno, dans sa région metropolitaine. Šlapanice est un point de départ naturel vers la zone du champ de „Bataille de Trois Empereurs“ d´Austerlitz, ainsi que sur la butte de Žuráň et au Tumulus de la Paix près de Prace. Le territoire cadastral des deux communes se trouve à la frontière de deux grands ensembles, du système mineur carpathien à l´est et des collines de Prace faisant partie du Val de Dyje et Svratka au sud-est ; il s´agit pour la plupart de la plaine de relief montueux, la colline la plus haute étant Žuráň avec 286 m (Šlapanice lui-même est situé à 220 à 230 m au-dessus de la mer). Au nord il y a une formation de la nature en conglomérat qui s´appelle Líchy (vallée vers Bedřichovice) et les contreforts des Hauteurs de Drahany en tant que partie sud du Karst morave (grotte „Pekárna“, etc.). L´axe du territoire est formé par le ruisseau „Říčka“ ; le territoire de ces deux grands ensembles manque de peuplement continu - le paysage a un caractère de steppe cultivée sans bois. Du point du vue climatique, toute l´agglomération est relativement favorable, la région peut être qualifiée comme chaude, légèrement sèche avec l´hiver doux ; ce sont les vents de nord-ouest qui dominent. Du point de vue hydrologique, la région est pauvre en eaux souterraines, quant aux rapports géologiques, ce sont des terres loessiques, des loess et des argiles avec le sol de fondation propice sous certaines conditions.

 

Du XIIIe au XVIIIe siècle

Au XIIIe siècle et dans le haut moyen âge, Šlapanice fut un village assez riche grâce, évidemment, à des anciens chemins marchands qui menaient aux approches du village, plus tard également à force de l´octroi des franchises municipales, et ce du droit de marché, de tribunal et de la haute justice. En tant que prébende de l´école monastique capitulaire, dite la „scolastérie“ (à présent, le bâtiment du Musée de District de Brno), c´étaient juste les scolastiques d´Olomouc qui influençèrent le destin ultérieur de la commune pendant longtemps. A cette époque, il y exista une église avec une cure riche, entourée de plusieurs petites maisons qui, après avoir subi une série de dévastations (bandits, guerres, incendies), fut refaite au fur et à mesure au style gothique, baroque jusqu´à la dernière reconstruction réalisée dans les années 1983 à 1991.

Le caractère pour la plupart féodalement agricole de la commune (plus tard du bourg) est rappelé par de nombreux féages (obligations vassales) ; au XIVe siècle il y en avait sept, depuis XVIIe siècle jusqu´en 1848 il y avait deux à quatre cours en possession des seigneurs du domaine épiscopal de Chrlice, Sokolnice, év. de Blažkovice, du fief épiscopal de Šlapanice et de la cour de l´école monastique, ou bien de la scolasterie. Cette répartition subsista jusqu´ à l´abolition de la corvée en 1848.

Au début du XVIIe siècle, Šlapanice perdit son importance et richesse parce que les chemins marchands se détournaient suivant la direction de Brno. A l´état stagnant prirent part également les guerres et les catastrophes naturelles, ainsi que les épidémies et les pillages.

Guerres et catastrophes naturelles

  • En 1241, le village de Šlapanice fut prétendument brûlé par les Tartares.
  • Le 28 mars 1401 - expédition punitive des Brnois contre une nombreuse équipe de bandits, se retranchant à l´église de Šlapanice. 56 voleurs de grands chemins furent exécutés. Cette histoire est décrite en latin dans le document historiquement important „Passio raptorum“ (Kyeszolt).
  • Le 17 mai 1430 - défaite d´une partie des troupes hussites par les Brnois près de Šlapanice.
  • En 1449, Šlapanice fut brûlé par Ješek de Boskovice et Svojanov, adhérent de Georges de Poděbrady, à l´occasion de sa campagne contre le monastère de Rajhrad.
  • A partir de juin 1468 jusqu´en février 1469, Šlapanice subit des dommages considérables lors du siège de la ville de Brno par les troupes hongroises du roi Mathias. Les mêmes troupes remirent le siège devant la ville de Brno en 1470.
  • Au siège double de la ville de Brno par le Suédois (1643-1645), Šlapanice fut pillé (guerre de Trente Ans).
  • Conflagrations en 1677, 1733 et en particulier, en 1757 (toute la commune fut réduite en cendres).
  • Le 6 avril 1742 - Šlapanice fut dévasté par les troupes du roi prussien, Frédéric II (guerre de Sept Ans).
  • Vers la fin de 1798 et au début de 1799, la troupe supplétive de l´armée russe de Suvorov campa à Šlapanice et aux alentours du village.

 

Dates importantes

  • 1235 - acte du chapitre d´Olomouc, écrit en latin et se rapportant aux dîmes appartenant au monastère d´Olomouc. Remarque : „Jean, prêtre de Šlapanice“
  • 1244 - le pape Innocent IV renouvelle la dispense à Jean susnommé
  • 1262 et 1269 - le successeur de Jean, Henri est rappelé
  • 1306 - moyens financiers pour la scolasterie assurés (par l´évêque d´Olomouc, Jean VI)
  • renseignements concernant encore la scolasterie>
  • 1376 - le margrave Jean Henri et son successeur Jošt forcent les marchands à quitter „les vieux chemins d´aux environs de Šlapanice“ et à mener leurs marchandises à travers Brno
  • capture de la bande du chevalier pillard Keyzolt par les bourgeois de Brno
  • 1557 - constitution du „corps de métier des Masar“ avec l´accod de l´évêque Marc
  • 1613 - construction d´une nouvelle scolasterie
  • 1673 - remarque sur école et instituteur
  • à partir du XVIIe siècle, Šlapanice fut séparé en trois parties (domaine épiscopal fasisant partie de la ferme de Chrlice, tènement épiscopal dit Vieille Cour ou Cour basse, ferme du scolastique d´Olomouc dite scolasterie). Cet état subsista jusqu´à l´abolition de la corvée
  • 1750 - construction du château du gouverneur de Moravie, le prince Blümegen (aujourd´hui il y a le lycée dans ce bâtiment)
  • 1781 - château transformé en couvent des Paulan
  • 1747 - 1848 - bailliage héréditaire dans la famille Zeman

 

Données concernant l´époque la plus vieille

Selon les découvertes archéologiques, la station sous la ville actuelle et à ses alentours exista depuis le paléolithique. Il y avait ensuite la station slave aux IXe et Xe siècles, à l´époque de la Grande-Moravie (trouvailles en partie supérieure de la place Masaryk d´aujourd´hui près de l´église), ainsi qu´au XIe siècle ce qui est prouvé par les traces d´une nécropole chrétienne (découverte à la construction de la fabrique à briques „Tondach Krytina“). Les investigations archéologiques étaient effectuées par : dr. Josef Stávek (1874 - 1938) et prof. Josef Poulík (1910 - 1998). D´après les premières remarques mentionnées à l´acte du chapitre d´Olomouc, écrit en latin, la commune avec l´église et la cure s´y trouvèrent dès 1235.

XIXe siècle

Avec le développement de la ville de Brno industrielle, l´industrie locale de grandeur moyenne, ainsi que les professions, les écoles, les bureaux, etc. se forment à Šlapanice, le village pour la plupart agricole (agglomération paysanne). Šlapanice redevient la métropole naturelle d´équilibre de la région. Cependant une grande partie d´habitants - ouvriers, fonctionnaires, étudiants, etc. vont au travail ou à l´école à Brno (agglomération mixte). Le plan de la commune a 3 sommets : deux près de ruisseau „Říčka“ (nord, sud), le troisième (ouest) en direction de Brno.

La progression de la commune est appuyée par les chiffres suivants:

  • en 1834 - 175 maisons, 1072 habitants
  • en 1861 - 261 maisons, 1819 habitants

L´industrie locale prend naissance : en 1814, les bases d´une des plus grandes usines de Brno, „První brněnská strojírna“ (Première Usine de Constructions mécaniques) furent posées au château d´origine, siège des religieux (Paulan) plus tard. Ce bâtiment servit à divers usages industriels jusqu´à la fin du XIXe siècle (à partir de 1901, siège de l´école de garçons, à présent, lycée). Dans les années 1871 à 1931 il y avait l´usine agricole et raffinerie à Šlapanice.

Guerres et catastrophes naturelles

  • le 18 novembre 1805, le général russe de l´infanterie, Mikhail Illarionovitch Golenischczev - Kutuzov (1745 - 1813), commandant en chef des troupes russo-autrichiennes en bataille imminente dite Bataille de Trois Empereurs ou bien Bataille d´Austerlitz arriva à Šlapanice ;
  • le 19 novembre 1805, le prince Jean Joseph Liechtenstein (1760 - 1836), sous-maréchal et commandant de la cavalerie russo-autrichienne, s´installa à la cure de Šlapanice ;
  • le 30 novembre 1805, le maréchal français, Nicolas-Jean de Dieu Soult (1769 - 1851), commandant du 4e corps d´armée, le corps le plus considérable de l´armée de Napoléon, s´installa dans le même bâtiment ;
  • le 2 décembre 1805 - bataille de l´armée russo-autrichienne alliée contre l´armée française victorieuse, inférieure en nombre mais avec plus d´expérience et plus moderne. C´était la scolasterie de Šlapanice et l´ancien château de Blümegen, aujourd´hui le bâtiment du lycée, qui servirent aux Français d´hôpital militaire ambulant. Après la bataille et jusqu´au lendemain matin, environ 400 Russes prisonniers furent fermés à l´église de Šlapanice ;
  • à l´anniversaire de la Bataille d´Austerlitz, l´acte de piété est ouvert tous les ans au cimetière de Šlapanice, près de la tombe avec les restes mortels des tués de la bataille. Par tradition, beaucoup de personnes intéressées par l´histoire militaire, non seulement de la République tchèque mais aussi de l´étranger prennent par à cet acte.
  • le 15 juillet 1866, les troupes prussiennes atteignirent Šlapanice (guerre prusse-autrichienne, bataille de Hradec Králové le 3 juillet 1866)

 

Dates importantes

  • 1805 - le 2 décembre - Bataille d´Austerlitz, connue également sous le nom de Bataille de Trois Empereurs
  • 1848 - corvée abolie, fusion de toutes les trois parties de Šlapanice en une commune (Ier maire Josef Zeman)
  • 1814 - pose des bases de l´usine „První brněnská strojírna“ au château de Blümegen
  • 1824 - construction de la première machine à vapeur Luz à l´usine
  • 1869 - installation du bureau de poste
  • 1871 - construction de l´usine agricole et raffinerie, société anonyme
  • 1887 - Šlapanice relié au monde par le chemin de fer (chemin de fer de Vláry)

 

XXe siècle (1900-1939)

Nombre de maison et d´habitants dans les années

  • 1869 - 261 maisons, 1819 habitants
  • 1900 - 472 maisons, 2918 habitants
  • 1911 - 594 maisons, 3692 habitants
  • 1921 - 703 maisons, 3866 habitants
  • 1924 - 763 maisons, 4364 habitants
  • 1934 - 1051 maisons, 4420 habitants
  • 1939 - 1160 maisons, 5125 habitants

 

Période de la „Première République“ (1918-1938)

Les misères de la guerre (manque de besoins de la vie et encroûtement de la construction) franchies, le bourg de Šlapanice commença à se développer progressivement et d´une manière pleine de promesses. Dans tous les sens, les rues - en particulier, les rues Palacký, Kalvoda, Riegr, de Brno - prolongeant ou entourant le coeur paysan primitif (maisons paysannes avec leurs cours et granges, situées en ligne derrière les maisons - aires) furent construites. Voire même la construction de tous les quartiers (p.ex. quartier Jirásek - rues Jirásek, Hybeš et Wurm) eut lieu. Il s´agissait de la construction ouvrière et communale avec les maisons individuelles en majorité à une ou deux pièces. De grandes maisons de rapport n´étaient construites que vers la fin de cette période, et ce en nombre infime ; leur construction plus étendue ne démarra qu´après la 2nde guerre mondiale.

Le 1er mai 1919, le „Tilleul de la Liberté“ fut planté sur la place Masaryk. En 1931, la commune fut frappée par une grande inondation, due au ruisseau „Říčka“ non régularisé. Malgré les efforts déployés par le conseil municipal, le système de conduite et de canalisation d´eau n´était pas mis en place jusqu´ici. A partir de 1937, il y eut à Šlapanice, à la rue Dlouhá N° de maison 1157, pour peu de temps la Centrale Municipale à gaz de bois et à fuel (débit de 150 kVA), gérée par conseil d´administration de sept membres.

Autorités administratives et autres:

  • siège de la mairie, du bureau de poste, de la paroisse et de la gendarmerie
  • Santé publique - deux médecins de quartier, deux dentistes, pharmacie (1921), service de consultation des nourrissons (1922), deux vétérinaires
  • enseignement - outre les écoles primaires et l´école primaire supérieure intercommunale, école maternelle, „école économique“, école de perfectionnement industriel
  • Šlapanice devient la commune de ressource pour de nombreuses communes d´alentour, ainsi que la commune de caractère agricole, liée étroitement avec la ville de Brno industrielle (ouvriers, fonctionnaires, étudiants, etc. - „village-dortoir de Brno“).

Agriculture: en 1921, plus de 1140 ha de terre labourable, 51 ha de prairies et de pâturages, plus de 14 ha de jardins et 1,3 ha de bois. Deux fermes étaient touchées par la réforme foncière (1923, 1924 et 1926), une appartenant à la famille Mitrovský (275 ha) et l´autre en possession de la sucrerie (175 ha), les deux étant revendues au fur et à mesures à de petits propriétaires de terre. 440 ha de terre et 37 paysans d´exécution (23 paysans possédant jusqu´à 10 ha, 11 paysans possédant de 10 à 20 ha, seulement 3 paysans possédant plus de 20 ha). Ensuite 20,54 ha de champs, prairies et pâturages communaux. Après 1931, le nombre de paysans augmenta de 31. Dans les années 30, filiale de la société coopérative d'économie à Austerlitz, école économique professionnelle d´hiver (p.ex. de 1919 à 1939, 487 titulaires du diplôme de fin d´études de deux ans au total).

Industrie: moyenne industrie, plutôt petites activités, nombre bas de professions ouvrières dans la localité - voir ci-dessus.

Sphère de métiers et de commerce: à la fin du XIXe siècle, 90 commerçants et métiers. Leur nombre s´accroissait de presque 100% avant 1921, après la crise de 1921 à 1923, il augmentait jusqu´à 173 métiers différents - professions de la soi-disante sphère tertiaire complètement représentées. Dès la fin des années 30, l´usine agricole et raffinerie fut transformée en établissement d´industrie du papier - de carton goudronné - de la firme Schottola, nommé plus tard Dehtochema, entreprise nationale, et après la guerre Brněnské papírny, Šlapanické papírny a.s., Karton Morava a.s., ICEC a.s.

Domaine de finances: naissance et évolution à partir des années 70 du XIXe siècle - succursale de la Caisse nationale de Crédit agricole à Brno, dès 1908, succursale de la Première Caisse de Crédit de Brno, Raiffeisenbank de Šlapanice et Société d´Epargne et de Crédit à Šlapanice à partir de 1928.

Télécommunications et transports: le nombre de postes téléphoniques augmentait - de 1934 à 1940, il doublait (de 16 à 33). Le nombre d´auditeurs de radiodiffusion s´accroissait également de 1934 à 1940 (de 411 à 973). A partir de 1929, outre le chemin de fer (moins cher, plus utilisé), transport par bus sur la ligne de Šlapanice - Brno, privé tout d´abord. Plus tard (1930), transports urbains sur la ligne de Brno - Slatina - Šlapanice (en 1934, 26 correspondances dujour et du soir.

Organisations de culture physique et sportives, activités musicale, dramatique et du chant (Kosmák, troupe théâtrale de Sokol et d´Orel, musique à vent du chef de musique Antonín Hamr, etc.). Association locale d´amélioration (soin des espaces verts - parc communal, 3 squares, arbres et arbustes dans les rues). Il y avait environ ½ ha de jardins par hectare de surface bâtie. Société de civilisation „Náš domov“ (Notre foyer) (1933), Fêtes de Šlapanice (1933) et „Šlapanický zpravodaj“ (Courrier de Šlapanice) (à partir de 1934), ainsi qu´autres activités, en particulier Musée de Civilisation (1934).

Guerres et catastrophes naturelles

La première guerre mondiale (1914-1918) est commémorée à Šlapanice par le monument situé au parc de la rue Riegr, oeuvre du sculpteur académique de Brno, Joža Kubíček. Le monument porte les noms de 83 citoyens de Šlapanice qui sont tombés au champ de bataille.

Dates importantes

  • 1911 - éclairage électrique (à la sucrerie dès 1887)
  • 1911 - cabine téléphonique publique (à la sucrerie dès 1887)
  • 1932 - Fêtes de Šlapanice
  • 1937 - 1943 - centrale d´électricité propre

 

XXe siècle (1939-1945)

Pendant la seconde guerre mondiale, 54 citoyens de Šlapanice furent emprisonnés dans les camps de concentration dont 33 sont morts. Les raids et les événements de front faisaient encore 35 victimes parmi les citoyens de Šlapanice. A la lutte pour la libération de la commune en date du 24 avril 1945, 92 soldats de l´Armée Rouge tombèrent, éventuellement sont morts à la suite de leurs blessures. Plus de 25 maisons d’habitation et bâtiments agricoles furent réduits en cendres, environ 50 en étaient démolis.

 

XXe siècle (1945-1989)

Après la libération de notre ville par les troupes de l´Armée Rouge et de l´Armée Royale de Roumanie, la vie reprit lentement le chemin battu. Cependant certains changements survinrent. Au lieu de la municipalité avec le maire à sa tête, le Comité national local fut établi en élisant à sa tête le président, František Kalous - membre du Parti communiste de Tchécoslovaquie. Trente places au Comité national local furent réparties comme suit:

Parti communiste de Tchécoslovaquie - 8

Parti populaire tchécoslovaque - 7

Parti social-démocrate tchécoslovaque - 7

Parti socialiste-national tchécoslovaque - 7

Sans-parti - 1

Au 1er janvier 1965, le statut de la ville, plus tard de la métropole d´équilibre, gérée par le Comité national municipal, fut attribué au bourg de Šlapanice.

Présidents du Comité national local (1945 - 1964) et du Comité national municipal (1965 -1990)

1946 - 1948 Josef Kousal
1948 - 1950 František Nebl
1950 - 1951 Jindřich Brzobohatý
1951 - 1964 Jan Staněk
1964 - 1965 Jan Locker
1965 - 1976 Rostislav Nohel
1976 - 1981 Jiří Kotulán
1981 - 1986 Zdeněk Heger
1986 - 1990 Jaroslav Klimeš

Dès la libération, le Comité national local édita sa presse, le soi-disant „Šlapanické noviny“ (Journal de Šlapanice) remplaçant, à cette époque difficilement accessible, la presse périodique et informant les habitants des événements survenus dans la commune. 40 numéros parurent, quelques-uns en deux ou trois éditions. En octobre 1945, „Šlapanický zpravodaj“ (Courrier de Šlapanic) commença à réapparaître. Enfin c´était „Šlapanické zprávy“ (Bulletin de Šlapanice) dont l´édition fut arrêtée en 1948 après la parution de 13 numéros.

En 1958, l´association de l´éducation populaire auprès du Comité national local édita une plaquette „Šlapanice 1948 - 1958“, dédiée à l´évolution après-guerre et à l´édification du régime démocratique populaire à Šlapanice d´alors. Un autre livre, édité à l´occasion de l´anniversaire de 750 ans de la première remarque écrite sur notre ville et dédié en général aux événements survenus dans la commune, fut appelé „Šlapanice - Acheminements vers aujourd´hui“. Ce dernier fut précédé par les 11 numéros des Nouvelles du comité préparatoire. Dans les années 1987 à 1989, le Comité national municipal édita „Ruch Šlapanicka“ (Mouvement de la région de Šlapanice) (13 numéros).

En 1948, les traces de la guerre furent effacées à Šlapanice. La Rue de la Gare fut pavée en y établissant simultanément les égouts. La canalisation fut également établie plus tard dans les rues : Riegr, de Ponětovice, Hybeš, Jirásek, de Brno, Čech et place de la Saint-Jean. A la rue de Brno, les berges devant les maisons furent ajustées et les pierrées avec de petits piliers en briques furent construites. En 1954, les trous pour les poteaux de ligne de trolley furent creusés par ses propres moyens et le 1er mai de la même année, le premier trolley-bus arriva. A cette époque-là, plus de 2 000 citoyens voyagèrent pour travail à Brno.

Le réseau commercial fut peu à peu modernisé et élargi : magasin d´alimentation à la rue Hus (1963), magasin d´alimentation à la rue Dlouhá (1967), centre commercial „Lípa“ (1977), centre commercial „Družba“ (1984).

Concernant le domaine de la construction des bâtiments d´habitation, 13 nouveaux immeubles furent construits dans les années 1955 à 1958. En 1959, la société coopérative d'habitation fut fondée (plus tard société d'habitation à bon marché „Cíl“). La même année, deux immeubles d’habitation furent construits (rue Štefanik). La construction de la cité à la rue de Brno se déroula en 3 étapes (1962, 1969 et 1972). La construction de la nouvelle cité avec le centre commercial „Lípa“ et de l´école maternelle à la rue Havlíček eut lieu en 1975 - 1976. Dans les années 70, le nouveau quartier de maisons individuelles à la rue Nad Zámkem, les immeubles d´habitation à la rue Švehla et les maisons individuelles à la rue Jirásek furent construits.

La gazification se déroula dans les années 1964 à 1996. La distribution d´eau fut achevée dans la seconde moitié des années 70. En 1975, la régularisation et le redressement du lit du ruisseau „Říčka“, sortant souvent de son lit les dernières années, furent réalisés. En 1976, le cimetière fut rendu plus large et la nouvelle salle de cérémonie fut construite.

Industrie et emploi

Coopérative agricole „Pokrok“: 1950 - 118 paysans d´exécution, 1966 - Ordre du Travail, 1972 - fusion avec Bedřichovice, 1974 - fusion avec Kobylnice et Dvorska. En 1975, on lui conféra le titre „Coopérative agricole du 30e anniversaire de la libération de la République tchécoslovaque par l´Armée Soviétique“. A cette époque-là, la coopérative agricole eut 462 membres.

Brněnské papírny (Fabriques à papier de Brno) : après la guerre, la firme Schottola, ensuite Dehtochema - fabrication de cartons à la main jusqu´en 1948 où la production mécanique de cartons à toitures fut implantée en continuant jusqu´au début des années 70. A partir de 1965, l´existence de la firme Brněnské papírny - production de cartonnage.

Après la disparition de trois fabriques à briques privées (1950), Cihelny Gustava Klimenta, n.p. Brno (Fabriques à briques Gustav Kliment, entreprise nationale) commencèrent dans une localité appropriée, au nord-est de la ville, la construction d´une grande et moderne briqueterie - construction en 1983 ; ligne de fabrication de briques - 1986 ; ligne de fabrication de tuiles - 1987. Plus tard, celles-ci transformées en usine Krytina ZWG Šlapanice, a.s., à présent, la société s´appelle Tondach ČR s.r.o.

Autres entreprises industrielles: Société coopérative de production - Kovo (1954), Drukov (1957), Konekta, 1981 - fusion de Konekta + Znak - naissance de VD Kovo (Société coopérative de production Kovo). Services municipaux - fondés en 1961, 150 employés en 1973, plus tard fusionnés avec Pozořice et Tišnov.

Santé publique: D´abord les cabinets du médecin privés dans les maisons individuelles. En 1963, le dispensaire fut créé en aménageant l´ancienne cure sur la place. Cet aménagement consista en construction d´une aile sur la cour. Poste détaché à la rue Na Zahrádkách (4 circonscriptions sanitaires, 4 chirurgiens-dentistes, 2 pédiatres, gynécologue, urgences médicales - 43 personnes).

Activité culturelle et sociale:

  • Jusqu´en 1948 - existence des associations, à partir de cette année, le Conseil local de l´éducation populaire, rebaptisé à l´Association de l´éducation populaire en 1955. Celle-ci devint la composante directrice des associations et des organisations réunies en Front national.
  • 1948 - fusion de Sokol, Orel, JPT, DTJ, SKŠ. 1 200 membres organisés dans la nouvelle Association d´éducation physique Dehtochema, ensuite DSO TATRAN et enfin Association d´éducation physique Sokol. Vers la fin des années 70, construction du nouveau bâtiment administratif du terrain de sport et dans les années 80, construction d´une nouvelle salle des sports à la rue Smetana. A cette époque encore, aménagements de construction et de terrain des courts de tennis.
  • 1945 - fondation de la Croix-Rouge tchécoslovaque et en 1948, sa restauration
  • 1945 - fondation de l´Association des Combattants antifasciste, rebaptisée en 1948 à l´Association des Combattants pour la Paix
  • 1946 - Coopérative de lavage du linge (200 femmes)
  • 1947 - Union d'Amitié tchécoslovaco-soviétique - 49 membres
  • 1950 - Union de la Jeunesse tchécoslovaque
  • 1951 - Svazarm (Union de Collaboration avec l´Armée)
  • 1954 - Amicale de Chasseurs
  • 1954 - Coopérative populaire de consommation „Jednota“
  • Musique à vent OP (ancienne musique Hamr) obtient de nombreux prix aux concours et joue à la radio de Brno dans la première moitié des années 50
  • Formation musicale Antonín Marek et Chorale de Šlapanice
  • Le cénacle „Notre foyer“ prépare tous les ans les Fêtes de Šlapanice, à l´exception des années 1949 à 1957
  • En 1949, le musée local obtint de nouveaux locaux dans l´ancienne scolasterie. En 1956, une reconstruction onéreuse eut lieu. La même année, il devient le Musée de la Civilisation de District de Brno-province et en 1965, il est attaché à Ivančice et professionalisé.
  • Ancien cinéma de Sokol - en 1968, reconstruction et changement de format classique en format large.

 

Enseignement

  • L´ancienne école de jeunes filles ainsi que l´école près du parc avec le pavillon „Děvín“ se trouvèrent insuffisantes devant le nombre d´élèves. A partir de 1953, l´école fut tenue à l´ancien gymnase des Orels où il y avait également la bibliothèque locale, établie en 1963. A dater de 1956, les classes eurent lieu à la Maison des Pionniers à la rue Tyrš, au centre de secours de sapeurs-pompiers ou bien les élèves fréquetèrent l´école de Ponětovice. Au début des années 70, la construction d´une nouvelle école sur la place fut inaugurée. Les classes y commencèrent en année scolaire 1979/80. En 1959 - 1960, la chorale, précursseur de la „Cantilène“, se forma à l´école de Šlapanice.
  • L´école maternelle fur ouverte après la guerre à l´Ecole économique, ensuite à l´école de jeunes filles sur la place. L´école maternelle avec le service de toute la journée fut ouverte à la rue de la Gare, en face du gymnase des Sokols, en 1949. En 1962, une autre école maternelle, encore à la rue de la Gare, N° de maison 921, augmenta le nombre d´écoles maternelles à Šlapanice. En 1968, l´école maternelle pour les enfants de Šlapanice fut établie à Ponětovice. 1976 - école maternelle à la rue Havlíček, 1980 - école maternelle „Děvín“ à la rue Riegr.
  • Ecole populaire des Arts - 1947, seulement Ecole de Chant, toud d´abord à la rue Riegr, plus tard au gymnase des Orels.
  • A l´encontre de l´Ecole de perfectionnement industriel qui disparut sous le protectorat allemand, l´Ecole économique à la rue de la Gare renouvela son activité dès la guerre. L´Ecole économique s´occupa de l´éducation de jeunes agriculteurs jusqu´en 1976 où elle fut supprimée et ses locaux furent repris par l´Ecole normale d’Instituteurs régionale. Dans la seconde moitié des annés 80, une annexe d´un édifice avec les locaux d´hébergement fut construite.
  • A partir de 1950, la jeunesse s´associa, outre les organisations sportives et scolaires, à l´Union de la Jeunesse tchécoslovaque, ultérieurement à l´Union socialiste de la Jeunesse. C´était également l´organisation de pionniers qui faisait partie l´Union socialiste de la Jeunesse. A la fin des années 60, Scout, supprimé en 1949, fut renouvelé pour peu de temps. Au début des années 70, son activité fut de nouveau arrêtée.

 

Personnages

  • František Hamr (1911 - 1980) - innovateur et inspirateur de nouvelles méthodes
  • Antonín Hamr (1907 - 1977) - chef de musique de l´orchestre à vent
  • Zdeněk Dvořáček (1929 - 1988) - peintre académique (séquestré dans les années 50)
  • Karel Láznička (*1928) - maître des sports émérite, il habite à Šlapanice
  • Jan Dvořák (*1924) - chrysanthémiste, il habite à Šlapanice
  • Stanislav Hanzl (*1919) - sculpteur académique, auteur de statue du soldat de l´Armée Rouge, il habite à Prague

 

Dates importantes

  • 1954 - desserte de Brno par trolley-bus
  • 1964 - début de la gazification de la ville
  • 1965 - attribution du statut de la ville
  • 1965 - „vieille“ cité à la rue de Brno
  • 1972 - prise de décision de réaliser la distribution d´eau dans la ville
  • 1976 - „nouvelle“ cité à la rue de Brno
  • 1980 - construction du nouveau bâtiment de l´école primaire sur la place Massaryk
  • 1985 - maison de commerce „Družba“ à la rue de la Gare

 

XXe siècle (1989-2000)

Šlapanice est actuellement une ville dont la Municipalité exerce les pouvoirs, desquels elle a été chargée, pour 40 communes de la partie nord-est à sud-est du district de Brno-venkov (Brno-province). Nombre d´habitants au 01.01.1999 - 6 215 ; au 01.01.2000 - 6 345 dont la localité de Bedřichovice 316.

Administration autonome

  • 1990 - 1994 : maire : ing. O. Sedlák, adjoint au maire : ing. J. Umlášek, 30 membres du conseil municipal, 9 membres du comité (ing. I. Kouřil ; J. Krčma ; ing. V. Sobotka, CSc. ; H. Staňková ; ing. P. Švábenský ; ing. Z. Vlkojan ; MVDr. J. Zeman, maître de conférences).
  • 1994 - 1998 : maire : ing. V. Hrabálek, adjoint au maire : Mgr. L. Konečný, 21 membres du conseil municipal, 7 membres du comité (E. Hloušek ; ing. V. Horák ; ing. I. Kouřil ; A. Podrážková ; ing. V. Sobotka, CSc.).
  • 1998 - 2002: maire : ing. V. Horák, adjoint au maire : ing. V. Sobotka, CSc., 21 membres du conseil municipal, 7 membres du comité (F. Král ; J. Krčma ; RNDr. ing. S. Matýšek, CSc. ; R. Staněk ; J. Štěpánek).

 

Dates importantes

  • 1993 - inauguration du lycée à la rue Riegr
  • 1994 - bâtiment du centre médical à la rue Karel Čapek
  • 1994 - reconstruction du bâtiment de la Municipalité
  • 1996 - télévision par câbles
  • 1997 - mise en place des numéros indicateurs des maisons
  • 1997 - égout
  • 1999 - reconstruction de la place Masaryk
  • 1999 - chaîne d´information par câbles de Šlapanice „Šlapík“
  • 2000 - arrêt d´autobus à la rue Riegr

 

XXIe siècle

Dans ces jours Šlapanice est une ville d´application élargie pour 40 villes et villages au nord-est et au sud-est de l´ancienne part de Brno provincial. Au 1.1.2009 il y a 6 641 d´habitants tchèques, 337 d´eux habitant dans la localité de Bedřichovice. A la même date Šlapanice compte 111 habitants étrangers, 9 d´entre eux habitent Bedřichovice.

Autorité 2002-2006

  • Maire Ing. Jan Střechovský
  • Maire-adjoint Ing. Jana Skácelová
  • Maire-adjoint Mgr.Lubomír Konečný
  • 21 membres de l´assemblée municipale et 7 membres du conseil municipal (Ing. Pavel Hermann, Mgr. Aleš Charvát, Jan Buchta, Miroslav Zelinka).

 

Autorite 2006-2010

  • Maire Ing.arch. Jaroslav Klaška
  • 1ier Maire-adjoint Ing. Miroslav Mrkvica
  • Maire-adjoint Pavel Horák
  • 21 membres de l´assemblée municipale et 7 membres du conseil municipal (Ing. Václav Hrabálek, Ing. Václav Horák, RNDr.Ing. Stanislav Matýšek Csc, Mgr. Petr Urík) note : Après la nomination de Ing. Václav Hrabálek secrétaire de la municipauté, il a été relayé dans sa fonction de membre du conseil par Ing. Petr Horák

 

Importantes dates:

  • 2001 – décernation de l´étendard de la ville
  • 2002 - ouverture de ľ Home care service
  • 2004 – ouverture de la Municipauté, lieu de travail Opuštěná 2, Brno
  • 2005 – début de la construction des égouts (construits avec les divisions)
  • 2005 - inauguration du mémorial dédié aux médecins français de 1805
  • 2006 - début des échanges gazeux et le passage de la pression basse à la pression moyenne
  • 2007 - achèvement de la reconstruction de la salle de cérémonie funéraire
  • 2007 - exécution de la surélévation de l´école maternelle Zahrádka
  • 2007 - remise du sonnet du musicien Josef Klíč à la ville
  • 2007 - construction des deux premières halls de la zone industrielle
  • 2008 - organisation du premier bal municipal
  • 2008 – début de la construction du résidental Brněnská pole
  • 2008 – achèvement de la construction des égouts
  • 2008 – gazéification de la localité de Bedřichovice
Čas poslední aktualizace: 22.05.2017 000 10:43       Oficiální stránky © 2011       webdesign: Origine

Verze Klasická | Mobilní